medias

Les Tuniques Bleues chargeront sans Lambil ni Cauvin

Camille Cado - 29.06.2020

Manga/BD/comics - Univers BD - tuniques bleues bd - tuniques bleues tome 65 - bd guerre de secession


Les éditions Dupuis ont annoncé la publication du 65e tome des Tuniques Bleues le 30 octobre prochain. Intitulé L’Envoyé spécial, il mettra en scène un personnage historique majeur : William Howard Russell, premier correspondant de guerre de la presse. Il s’agira également du premier album de la mythique série à ne pas être scénarisé par Raoul Cauvin.
 


Vendue à plus de 20 millions d’albums en français et traduite en 15 autres langues, la série Les Tuniques Bleues raconte les aventures du caporal Blutch et du sergent Cornelius Chesterfield à travers la Guerre de Sécession aux États-Unis. 

Elle a été créée en 1968 dans Le Journal Spirou par le scénariste Raoul Cauvin et le dessinateur Louis Salvérius. Après le décès de ce dernier en mai 1972, c’est Willy Lambil qui reprendra le flambeau.

Après une cinquantaine d’années de collaboration, Raoul Cauvin a annoncé son départ à la retraite l’année dernière, après avoir livré le scénario du tome 64 des Tuniques Bleues à Willy Lambil. « Pour autant, manquer ce rendez-vous annuel avec les lecteurs était inconcevable », précise la maison dans son communiqué. 
 

L’aventure de Blutch et Chesterfield continue...


C’est ainsi que la maison et le dessinateur ont choisi d’honorer le rendez-vous annuel de la série. Et pour « que l’aventure ne s’arrête jamais », ils ont jeté leur dévolu sur Jose Luis Munuera (MerlinSpirou et Fantasio) et le duo BeKa, qui rassemble Bertrand Escaich et Caroline Roque (Les Foot ManiacsLes FourmidablesStudio Danse).

Grands admirateurs de la série, ces trois auteurs avaient déjà été sollicités quelque temps auparavant afin de réfléchir à une histoire des Tuniques Bleues, en prévision du départ à la retraite de Raoul Cauvin.

« Reprenant les codes et l’humour du tandem culte composé du caporal Blutch et du sergent Chesterfield, les auteurs ont tenu à coller à l’identité de la série en conjuguant l’aventure trépidante avec une peinture de l’Histoire américaine capable de faire écho aux problématiques modernes », a tenu à souligner la maison.

Et de préciser que le story-board de Jose Luis Munuera était tellement abouti que le dessin de l’album lui a finalement été confié.
 

Annoncé pour le 30 octobre 2020, ce tome 65 sera exceptionnellement publié avant le tome 64. Il racontera le périple de l’Anglais William Howard Russell dans le Nouveau Monde et permettra d’évoquer l’éternelle tentation d’instrumentalisation de la presse par le pouvoir et la difficulté pour elle de rester objective.

Intitulé L’Envoyé spécial, l’album sera tiré à 105.000 exemplaires. Il proposera une interview de BeKa et de Munuera ainsi qu’un extrait du tome 64 qui paraîtra, lui, à l’automne 2021. Il sera dessiné cette fois-ci par Willy Lambil, et scénarisé, pour la dernière fois, par Raoul Cauvin.



Commentaires
C est vrai que captain Nepel, blackface et autres emeutes a New York ne font pas echos a des problématiques contemporaines !!
Je viens te terminer de lire le tome 65. Quelle tristesse de voir les dessins, nous sommes loin de l'école belge, que dire, le sergent chesterfield est devenu un personne au physique de Rambo,bref j'attends le tome 64 et après j'arrete la série,hélas ce phénomène de reprise avec un dessin loin de l'original devient recurrent,comme bluberry qui est devenu une bd horrible,ou sont les dessinateurs capablent de reprendre les traits et l'esprit du personnage,bref au nom d'une certaine modernité et la mode des mangas dans les traits,bien des personnages de bandes dessinées sont partis pour mourir, il reste encore quelques series a l'ancienne,mais après....que vas devenir par exemple yoko stuno ou la série de bourgeon....lecteur ancien et collectionneur bien des nouveaux dessinateurs sont loin des grands qui ont fait la gloire de la bande dessinée, le manga à l'européenne ne doit pas devenir la règle dans la bande dessinée...adieu les tuniques bleues et sa fraîcheur,et pourquoi faire systématiquement un album par an...ah la rentabilité de nos éditeurs sont en train de de faire disparaître l'esprit noble de ce grand art.
Que voulez-vous, le mal de l'époque est le manque de finesse et d'élégance. Quand ce n'est pas annoncé avec la lourdeur qui s'impose, le message n'est pas compris. C'est la rançon de l'inculture et de la médiocrité qui s'avancent. Triste époque même plus épique ! tongue rolleye
quand vas-ton nous foutre la paix avec des histoires qui "collent à l'actu"? as-ton encore l'idée (simple) de distraire (vraiment) et faire rigoler? Marre de tous ces "prétances" pédants, ridicules et ennuyeux (et je reste poli!)
Bon, ben on va avoir droit à un Blutch Transgender fluide et à un Sergent Chesterfield à moitié Libanais, alors !

Allez, comme pour le cinéma, avec un peu de chance, cela fera mourir la série plus vite (il est temps que des choses qui trainent depuis trop longtemps (les Simpson, South Park...) meurent comme l'ont (enfin) fait les guignoles de l'info.

C'est dommage que Lambil et Cauvain partent ainsi, sans tambours ni trompettes, malgré leur brillant états de services (j'ai un peu toutes les B.D. franco-belge de la grande époque chez moi et je m'aperçois que la série qui m'a le plus tenu à cœur, toute ma vie, ce furent bien les aventures des 2 rigolos du XXIIème de cavalerie de l'armée des États-Unis...ça et quelques tomes du petit Spirou).

Franchement, j'aurai bien voulu qu'ils fassent un tome final (ce qui n'aurait pas empêché d'autres après de paraître) en flash-forward, sur la fin de la guerre de sécession, la capitulation du sud et la démobilisation de nos 2 hurluberlus où on aurait découvert un petit truc sympa et émouvant pour accompagner l'adieu aux armes (genre : que Blutch et Chesterfield étaient frères depuis le début (avez-vous noté comme ils se ressemblent ?) que la mère de Blutch l'avait abandonné devant le cabinet du Dr. Harding croyant que son mari était mort à fort Alamo et qu'elle ne le lui a jamais dit). Il serait reconnaissable avec une tâche de naissance ou un truc comme ça.

Comme cela, Chesterfiled, à défaut d'être devenu général ou d'épouser Amélie, il aura gagné un frère et, Blutch, de ne pas avoir quitté l'armée et de prendre le risque de se faire tirer dessus dans le dos ... à la fin, il aurait gagné une famille, la sienne, qui plus est !



Et ainsi, cela aurait rendu cette relation d'amitié/haine entre Blutch et Cornelius plus drôle et plus forte ... et aurait donné envie de tout reprendre depuis le début ... et cela aurait pu apporter une ou deux réflexions intéressantes :

la guerre de sécession a été faite entre frères du nord et du sud.

Mais il peut y avoir d'autres sources d'antagonisme, autre que la politique, dans une guerre.

Ainsi aura-t-on suivi la relation parfois tendue entre un militariste loyal (de "droite") et un déserteur pragmatique (de "gauche"), par exemple ... et pourtant, eux aussi étaient des frères en fin de compte...cela aurait renforcé l'aspect anti-guerre de la BD, je pense.



Bref, dommage. J'espère que des fans rendront un hommage véritable à Cauvain à qui je ne dirais jamais suffisamment de fois merci pour son travail.
j'espère rigoler tout simplement (à bientôt BLUTCH)
Entièrement d'accord avec l'analyse de Triari

Il faut savoir tirer sa révérence avec élégance et ... compétence!

wink
Je viens d'apprendre cette reprise de la BD... déception car en général les reprises s'écartent de l'esprit général de la série. Difficile d'être dans la continuité même en la "singeant"

Je me suis procurée le volume 65 sans avoir eu vent de cette passation : le dessin est trop éloigné de l'original. Autant terminer en beauté comme cité ci-dessus par TRIARI. Après Hergé personne n'a repris les aventures de tintin et c'était très bien.
Vu qui est au dessin, j'espère que cela ne sera pas aussi mauvais qu'avec spirou.
Les nouveaux dessins sont immondes toutle charme à disparu , ambiance morbide j'ai ce nouvel album entre les mains cela sera mon dernier
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.