La série Alien sort de l'ombre chez Marvel

Antoine Oury - 08.12.2020

Manga/BD/comics - Comics - Alien comics - Alien Marvel - Alien bd


Les Xénomorphes chez Marvel et Disney ? C'est une réalité, depuis le rachat de la Fox par la multinationale du divertissement. Les créatures imaginées par Hans Ruedi Giger et Carlo Rambaldi rejoignent le multivers Marvel avec une première série signée par Phillip Kennedy Johnson, et illustrée par Salvador Larroca et Guru eFX.



En juillet 2020, Disney/Marvel annonçait l'arrivée des Xénomorphes, mais aussi des extraterrestres connus sous le nom de Predator. Deux personnages cultes de l'horreur faisaient leur entrée dans le catalogue Marvel, avec la promesse d'affrontements à venir avec des super-héros. Des illustrations montraient ainsi un Predator sur la tour des Avengers, un casque d'Iron Man entre les mains, et un Xénomorphe entré dans le vaisseau des Gardiens de la Galaxie...

Pour l'instant, cette nouvelle série ne fait pas de référence à un tel casting, et annonce seulement une histoire assez conventionnelle : un mercenaire, un certain Gabriel Cruz, qui tente de sauver sa progéniture de Xénomorphes particulièrement retors.

La série est signée par Phillip Kennedy Johnson (Empyre: Captain America), sur des dessins de Salvador Larroca (Doctor Doom) et Guru eFX. 

« J'ai dévoré toutes les histoires d'Alien possible et j'ai passé de nombreuses heures au fond de la salle de classe à esquisser mes idées sur ce qui s'est passé avant, après et entre les chapitres que nous avons pu voir. J'ai maintenant l'opportunité de donner vie à mes cauchemars préférés. Et avec mes amis incroyablement talentueux chez Marvel et certains des plus grands artistes de la bande dessinée racontant ces histoires avec moi, je peux vous le promettre : nos cauchemars seront les vôtres », s'est réjoui Salvador Larroca dans un communiqué.
 
Auparavant gérées par Dark Horse, les licences Alien et Predator avaient donné lieu à un certain nombre de bandes dessinées dans lesquelles Batman ou Superman, entre autres, se mesuraient aux mythiques extraterrestres... 

Photographie : Détail de l'illustration de couverture de Alien #1, par Lee InHyuk


Commentaires
Marvel n'a pas la culture du monstre, mais du super-héros. L'association des deux semblent a priori une contre-culture. La recherche sans cesse de nouveauté conduit à mon avis à des aberrations.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.